Le purpura thrombocytopénique

Le purpura  thrombocytopénique est un désordre du sang causé par des caillots dû à une diminution des plaquettes sanguines ou à une altération vasculaire de l'endothélium. Il y a une similitude entre le purpura thrombocytopénique et la prééclampsie. La récurrence du purpura thrombocytopénique peut être suivie d'éclampsie, il peut survenir durant la grossesse et il  est une affection auto-immune avec un taux élevé de mortalité. Il est aussi associé à une ménopause précoce. Le purpura thrombocytopénique est rare, il affecte surtout les femmes.

 

Les symptômes

Anémie, troubles neurologiques, hémorragie des gencives, du nez, petites taches rouges de 2 à 3 mm de diamètre (pétéchies), ecchymose, fièvre, confusion, défaillance rénale…

 

Le purpura et la contraception hormonale

La contraception estroprogestative a été associée au purpura thrombocytopénique[1] et la chute des plaquettes sanguines coïncide avec l'utilisation de cette contraception[2]. L’implant  progestatif a été associé aussi au purpura  thrombocytopénique.[3]

 

Le purpura  et la  grossesse

Le purpura thrombocytopénique augmente le risque d’hémorragie néonatale ou fœtale.

 

Témoignage

. «  Depuis près de trois ans j'étais sous Trinordiol. Je n'ai jamais eu aucun problème avec cette pilule. Mais suite à une hospitalisation pour un PurpuraThrombopénique les médecins ont décidés qu'il me fallait une pilule sans estrogènes. Ils m'ont donc mis sous Microval à partir de Juin. Le premier mois j'étais bien réglé, mais a la fin de ma première plaquette, mes règles sont venues et... ne sont jamais parties! Pensant qu'il s'agissait du temps d'adaptation j'ai entamé ma troisième, mais les règles ne se sont pas arrêtées ... » 03-11-2009 doctissimo.

 



[1] Sangre (Barc) 1999 oct. (44) 388-9

[2] Scand. J. Haematology. 1983 May 30 (3) 250-6

[3] J. Fam. Plan. Reprod. Healt Care. 2005, Oct. 3 (4) 333-4